Accueil > Chercheur > Politique de la recherche

Politique de la recherche

La Loi électorale prévoit que le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) « peut procéder à l’étude et à l’évaluation des mécanismes électoraux et à des études sur le financement des partis politiques. Après avoir requis l’avis du Comité consultatif, il peut aussi effectuer toute autre recherche qu’il juge utile ».

Afin d’encadrer la fonction recherche et développement, l’institution s’est donné une politique de la recherche. Le DGEQ n’a ni la vocation d’un centre de recherche ni celle d’un établissement universitaire. Les études qu’il réalise ne sauraient dédoubler le travail des chercheurs.

En tant qu’administrateur de la Loi électorale, le DGEQ accorde la priorité à des activités de recherche qui sont étroitement liées à sa mission. Il privilégie la recherche appliquée et les études de faisabilité axées sur le développement ou l’amélioration des mécanismes électoraux, le financement politique et la représentation électorale.

À titre de partenaire de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, le DGEQ a conclu, en 2007, un protocole d’entente avec l’Université Laval et la Fondation de l’Université.  En vertu de ce protocole d’entente, il s’est engagé à financer des activités de recherche spécifiques au domaine électoral, sur la base de devis de recherche précis.

Le DGEQ s’est aussi engagé à accueillir annuellement des stagiaires de recherche, pour des stages effectués au DGEQ par des étudiants de 2e ou 3e cycle universitaire.

Politique de la recherche
(PDF : 64Ko, 38 pages)