Compte rendu de la première rencontre de la Table citoyenne – version abrégée

La première rencontre de la Table citoyenne s’est tenue le 10 novembre 2017. Vous pouvez également consulter le compte rendu complet (offert en français seulement).

Les objectifs de cette première rencontre étaient :

  • de faire connaissance et de développer un climat de travail collaboratif;
  • de créer quelques outils de références pour favoriser les délibérations et la production de recommandations dans l’intérêt de tous les électeurs;
  • d'identifier les aspects positifs ainsi que les aspects à améliorer en ce qui a trait à l’expérience des électeurs.

À tour de rôle, les membres évoquent leurs principales motivations à siéger à la Table citoyenne. Celles-ci sont :

  • d'améliorer le système électoral en le modernisant et en remettant le citoyen au cœur du système;
  • d'offrir une voix aux personnes généralement exclues;
  • de poursuivre leur implication citoyenne à un autre niveau.

Mot du directeur général des élections

Devant la grande motivation des membres de la Table, M. Pierre Reid, directeur général des élections, se dit heureux et leur rappelle que leur mandat est de formuler des recommandations pour aider l’institution à améliorer ses façons de faire. Il s’attend aussi à ce que les membres, à titre d’électeurs, lui fassent part de leurs souhaits par rapport aux élections. Il partage aux membres de la Table quelques-uns des thèmes qui lui sont chers :

  • la modernisation du système électoral;
  • l’accès au vote;
  • l’éducation à la citoyenneté;
  • la participation des jeunes électeurs, particulièrement hors des grands centres urbains.

Placer les électeurs au cœur du système électoral

La Table citoyenne s’inscrit aussi dans la volonté du directeur général des élections de placer les électeurs au cœur du système électoral. Toutefois, M. Reid mentionne que le pouvoir de changer les lois électorales appartient aux députés. Il s’engage cependant auprès des membres à rendre publiques leurs discussions et ajoute qu’il est possible qu’il fasse siennes certaines des recommandations de la Table citoyenne.

Atelier 1 : Tempête d’idées-réchauffement « Les pourquoi de la participation »

Un premier atelier amène les membres de la Table citoyenne à évoquer des raisons pour lesquelles une électrice ou un électeur n’exerce pas son droit de vote. Les quelques dizaines de freins à la participation évoqués par les membres se regroupent sous les grandes catégories suivantes :

  • raisons organisationnelles et logistiques (les déplacements, le temps d’attente, l'emplacement des bureaux de vote, la complexité d’aller voter avec des enfants, etc.);
  • raisons liées à l’information et à la motivation (la méconnaissance des enjeux, des partis et des modalités de vote, le manque d’informations sur les personnes candidates, l'impression que ça ne sert à rien d’aller voter, etc.).

Atelier 2 : Les règles d’or de la délibération

La délibération sera le mode de discussion privilégié pour les travaux de la Table citoyenne, et le consensus sera le mode de prise de décision le plus adéquat dans le contexte. Afin de favoriser le bon déroulement des travaux au cours des deux ans que durera le mandat des membres de la Table citoyenne et d'assurer des délibérations respectueuses, ceux-ci ont adopté dix règles d’or.

Atelier 3 : Des catégories d’électeurs

Parce qu’ils doivent émettre des recommandations pour l’ensemble des électeurs, les membres de la Table sont invités à concevoir une liste de catégories d’électeurs pouvant rencontrer des difficultés dans l’exercice de leur droit de vote ou posant des défis particuliers pour l’administration électorale. Cinq catégories sont établies, soit :

  • les électeurs en déplacement (pas à domicile);
  • les électeurs à l’étranger;
  • les électeurs en situation de handicap ou ayant des besoins particuliers;
  • les nouveaux électeurs;
  • les autres types d'électeurs (les personnes âgées, les familles monoparentales, les personnes en région éloignée, etc.)

Atelier 4 : Améliorer l’expérience des électeurs

Savoir et pouvoir voter

Les membres sont invités à réfléchir à trois aspects de l’expérience des électeurs qui votent ou souhaitent voter : savoir voter, se rendre voter et le déroulement du vote. Pour chacun de ces aspects, des points positifs, des points à améliorer et des solutions idéales sont exposés.

Dans la peau du directeur général des élections pour établir les priorités

Les membres sont par la suite invités à se mettre dans la peau du directeur général des élections afin de prioriser certains aspects à améliorer par rapport au vote. Les membres s’entendent d’abord sur un certain nombre de critères pour établir le caractère prioritaire de ces aspects. Les propositions retenues devraient donc avoir des répercussions sur au moins un des éléments suivants :

  • l'augmentation de la participation électorale;
  • l'amélioration du confort des électeurs;
  • la simplification du processus;
  • la possibilité de résultats à court terme ou de changements plus profonds à plus long terme.

Au terme des discussions, l’ensemble du groupe s’entend pour établir les différents aspects à améliorer de façon prioritaire.

Savoir voter
  • Manque de clarté, complexité et lourdeur de l’avis à l’électeur et de la carte de rappel
  • Manque d’informations centralisées sur les personnes candidates
  • Manque d’informations sur les modalités de vote et manque de connaissances chez les jeunes
Pouvoir voter – se rendre voter
  • Obligation de se déplacer pour voter (obstacles pour plusieurs : mobilité, temps disponible, climat, distance, etc.)
  • Manque de lieux de vote à proximité (notamment pour le vote par anticipation et en région)
  • Trop de modalités de vote qui ciblent des électeurs en particulier (« gestion trop micro »)
Pouvoir voter – le déroulement du vote
  • Temps d’attente dans les bureaux de vote
  • Absence d’informations sur le déroulement du vote et la façon de marquer son bulletin
  • Temps de repérage du nom de l’électeur sur la liste électorale

Le bilan de la journée et un mot sur la suite des travaux

Les prochaines rencontres de la Table citoyenne porteront sur des éléments plus précis, notamment des solutions possibles, très concrètes, aux aspects à améliorer qui ont été déterminés par la Table.

Les membres disent avoir apprécié leur journée, et M. Reid se dit, quant à lui, très impressionné du travail réalisé au cours de cette première rencontre.

La prochaine rencontre

La prochaine rencontre est fixée au 9 février 2018.