Compte rendu de la rencontre de la Table citoyenne du 11 octobre 2019 : version abrégée

La rencontre de la Table citoyenne qui s’est tenue le 11 octobre 2019 était la dernière du premier mandat des membres. À cette occasion, ils ont dressé le bilan de ce mandat. Ils ont également discuté des défis liés au recrutement du personnel électoral et proposé des solutions qui pourraient le faciliter. Un compte rendu complet de la rencontre est disponible.

Le mot du directeur général des élections

Le directeur général des élections, M. Pierre Reid, s’est dit heureux que les membres de la Table citoyenne aient accepté, à son invitation, de renouveler leur mandat. La Table citoyenne poursuivra donc ses activités avec les 12 membres actuels pour les deux prochaines années.

M. Reid a ensuite présenté les principaux dossiers qui occupent son équipe.

Le suivi des avis de la Table citoyenne

Au cours des cinq premières rencontres de la Table citoyenne, les membres ont formulé plus de 70 avis à Élections Québec sur les divers sujets qu’ils ont abordés. La coordonnatrice de la Table a présenté les mécanismes de suivi mis en place pour que les équipes d’Élections Québec prennent ces avis en considération. Elle a ensuite invité les membres à déterminer les avis qui leur tiennent le plus à cœur. Voici ceux que les membres ont le plus souvent mentionnés :

  • Introduire un cours d’éducation civique dès la 3eannée du secondaire;
  • Encadrer les partis politiques en matière de protection des renseignements personnels;
  • Offrir plus de flexibilité aux électrices et aux électeurs en utilisant une version informatisée de la liste électorale dans les lieux de vote. Cela pourrait permettre aux électeurs de voter dans le lieu de vote de leur choix.

Élections Québec publiera un bilan plus détaillé du premier mandat de la Table citoyenne au cours des prochaines semaines.

Retour sur les avis formulés sur le vote par Internet

Élections Québec mène présentement une étude sur le vote par Internet. Les membres de la Table citoyenne ont réévalué les avis qu’ils avaient émis à ce sujet lors d’une rencontre tenue en juin 2018. Ils ont confirmé qu’ils sont toujours en accord avec ces avis, qui figurent ci-dessous.

Avis général :

  • Les membres de la Table citoyenne ne recommandent pas l’introduction immédiate du vote par Internet pour les électrices et les électeurs du Québec.
  • Ils suggèrent de procéder à l’étude des opportunités et des risques associés à cette modalité de vote.

Si le vote par Internet devait être implanté, les membres suggèrent à Élections Québec de :

  • Conserver le vote papier pour les électrices et les électeurs qui le souhaitent;
  • Procéder graduellement, avec prudence, en :
    • réalisant des projets-pilotes auprès d’un nombre limité d’électeurs;
    • sondant les électeurs, a posteriori, sur leur satisfaction;
  • Réaliser une vaste campagne d’information afin d’informer les électrices et les électeurs des risques associés au vote par Internet et de faire connaître les mécanismes en place pour les pallier;
  • Faire preuve d’une grande transparence dans l’ensemble de la démarche, notamment en publiant les résultats des projets-pilotes réalisés.

Le recrutement du personnel électoral

Les membres de la Table citoyenne se sont penchés sur les défis liés au recrutement du personnel électoral. Il s’agit d’un enjeu de taille : lors d’une élection générale, Élections Québec doit embaucher, dans un contexte très particulier, des dizaines de milliers de membres du personnel électoral. Les membres de la Table ont suggéré différentes pistes de solution pour favoriser le recrutement du personnel.

Accroître le bassin de recrutement

  • Créer un crédit d’impôt pour les entreprises qui encouragent leur personnel à travailler aux élections;
  • Permettre aux jeunes de 16 et de 17 ans de travailler comme membres du personnel électoral;
  • Éliminer le poste de préposée ou préposé à la liste électorale;
  • Mobiliser le personnel enseignant pour qu’il travaille aux élections le jour du scrutin, puisque la Loi électorale prévoit que c’est un jour de congé pour les élèves du Québec;
  • S’inspirer du mode de sélection des jurés, par tirage au sort.

Développer de nouvelles stratégies de recrutement

  • Recruter le personnel électoral plusieurs semaines, voire plusieurs mois avant la période électorale;
  • Recruter dans diverses associations;
  • Inciter les partis politiques à recommander davantage de personnel électoral.

Rendre le travail du personnel électoral plus attrayant

  • Miser sur la mission civique du personnel électoral lors du recrutement, en insistant sur sa précieuse contribution, qui est essentielle à la tenue d’une élection;
  • Modifier ses conditions de travail en lui offrant, par exemple, une plus grande flexibilité dans les horaires de travail;
  • Augmenter le salaire qui lui est offert;
  • Éliminer les pénalités financières pour les prestataires de programmes sociaux;
  • Émettre une lettre de recommandation aux membres du personnel électoral. Elle pourrait leur être utile dans leurs recherches d’emploi.

De plus, les membres de la Table citoyenne ont formulé quelques suggestions afin d’améliorer la section « Recrutement » du site Web d’Élections Québec. Ils ont aussi suggéré d’ajouter des outils en ligne pour faciliter la formation du personnel électoral.