Entrevue avec Raphaël Yimga Tatchi

Pourquoi avez-vous choisi d’être membre de la Table citoyenne?

Sur le plan professionnel, depuis plus de 20 ans, je parcours, comme expert et gestionnaire, différentes contrées, en Afrique subsaharienne en particulier, en proie à d’immenses défis et enjeux de développement et humanitaires.

Dans ces contextes, la démocratie demeure une quête, tandis que chez nous, au Québec (paradoxalement, dans une certaine mesure), la démocratie est parfois perçue comme un luxe non essentiel; certains citoyens semblent s’accommoder avec l’idée qu’ils peuvent s’en passer. Que non! Depuis plusieurs années, dans ma communauté, je m’engage à promouvoir la participation des citoyens, notamment des communautés ethnoculturelles, aux conversations citoyennes. Ultimement, la participation démocratique de tous, citoyennes et citoyens, vise la construction d’une société inclusive de toutes ses composantes, en paix.

Faire partie de la Table citoyenne me permettra de contribuer substantiellement à ce rendez-vous québécois du donner et du recevoir démocratique. Avec ce modèle participatif, c’est un insigne honneur de prendre toute ma place, comme acteur à part entière.

Retour à la page des membres de la Table citoyenne.