Communiqué no 7 – Élections partielles du 11 juin prochain - Les électrices et électeurs d'Argenteuil et de LaFontaine qui sont absents de leur domicile pourront profiter du vote hors circonscription

24 mai 2012

Québec, le 24 mai 2012 – En prévision des élections partielles qui auront lieu le 11 juin prochain dans les circonscriptions d’Argenteuil et de LaFontaine, le directeur général des élections, M. Jacques Drouin, informe les électrices et les électeurs que des modifications ont été apportées à la Loi électorale. Ces nouvelles dispositions font en sorte que les travailleurs, les étudiants, les personnes hébergées pour recevoir des soins ou ayant quitté leur domicile pour des raisons de sécurité ne pourront plus s’inscrire sur la liste électorale du lieu de leur résidence temporaire, en vertu de l’ancien article 3 de la Loi électorale. Par ailleurs, pour la première fois, ils pourront voter pour un candidat de la circonscription de leur domicile, à partir de la circonscription où ils résident temporairement. À titre d’exemple, un étudiant dont le domicile est à Lachute, dans la circonscription d’Argenteuil et qui étudie au cégep Marie-Victorin, dans la circonscription de LaFontaine pourrait exercer son droit de vote dans Argenteuil en se présentant au bureau du directeur du scrutin de LaFontaine.

On doit toutefois noter que cette nouvelle façon de voter ne permettra pas à un électeur qui ne serait que de passage dans l’une des deux circonscriptions, d’y exercer son droit de vote alors qu’il rentre dormir à la maison en fin de journée. Rappelons également que pour se prévaloir du vote hors circonscription, il faut être bel et bien inscrit sur la liste électorale de la circonscription de son domicile.

« L’accès au vote n’a pas cessé de s’améliorer depuis 2006, a rappelé M. Drouin, et avec le vote hors circonscription, nous franchissons une nouvelle étape. » On sait en effet que l’on peut exercer son droit de vote durant cinq jours de plus que les journées du scrutin comme tel et du vote par anticipation. Et dans certains cas, le personnel électoral se déplace pour aller faire voter les électeurs dans les établissements de santé, dans les installations d’hébergement et même à domicile. « Dans le cas particulier du vote à domicile, une personne aidante naturelle pourra dorénavant demander d’exercer elle aussi son droit de vote au même moment que la personne incapable de se déplacer », a également indiqué le DGE.

Un vote au bureau du directeur du scrutin et dans les installations d’hébergement

C’est dans l’un des bureaux du directeur du scrutin que sera exercé le vote hors circonscription. Le nouveau mode de scrutin sera également accessible aux personnes hébergées temporairement dans les établissements de santé et dans les installations d’hébergement. Dans une déclaration, l’électeur confirmera tout d’abord qu’il ne pourra pas voter au lieu de son domicile et qu’il n’a pas déjà voté. On lui remettra par la suite une liste de candidates et de candidats de la  circonscription de son domicile, ainsi qu’un bulletin en blanc sur lequel il indiquera le nom et le prénom de la personne pour laquelle il souhaite voter. Il pourra aussi préciser le nom de son parti. Le bulletin de vote sera inséré dans une enveloppe qui sera scellée et sera déposée dans une urne prévue à cette fin.

S’il désire voter au bureau du directeur du scrutin, l’électeur pourra s’y présenter au moment qui lui conviendra, aux jours et aux heures d’ouverture du bureau. Si le vote hors circonscription est exercé dans un établissement de santé ou dans une installation d’hébergement, les électeurs intéressés devront obligatoirement adresser une demande au directeur du scrutin de la circonscription où ils se trouvent et ce, avant le 29 mai prochain. Cette demande peut être faite par téléphone ou par écrit.

 

– 30 –



Catégories : Provincial, Élections partielles