Élections Québec formule plusieurs recommandations à l'occasion du dépôt de son Rapport annuel de gestion 2018-2019

2 octobre 2019

Dans le Rapport annuel de gestion 2018-2019 qu’il a déposé hier à l’Assemblée nationale, le directeur général des élections, M. Pierre Reid, fait le bilan de l’exercice financier 2018-2019 et formule diverses recommandations.

L’exercice 2018-2019 a été marqué par :

  • la tenue des premières élections générales provinciales à date fixe et d’une élection partielle;
  • la tenue de deux élections générales municipales et de 219 élections partielles;
  • l’attribution de plus de 28,5 millions de dollars en financement public aux entités politiques provinciales et le traitement de plus de 3,8 millions de dollars de contributions politiques;
  • l’entrée en vigueur d’une nouvelle carte électorale provinciale;
  • la participation de près de 180 000 jeunes aux petits bureaux de vote, lors des élections générales provinciales, et de plus de 3 600 membres de conseils d’élèves au programme Vox populi.

Les recommandations contenues dans le rapport annuel de gestion abordent différents thèmes.

  • L’éducation à la démocratie peut inciter les électrices et les électeurs de demain à exercer une citoyenneté active et responsable. Élections Québec recommande que les différents acteurs concernés mènent une réflexion sur la place que devrait occuper l’éducation à la démocratie dans le cheminement scolaire des jeunes Québécoises et Québécois.
  • Élections Québec recommande d’instaurer des mesures pour permettre le vote en centre de traitement des dépendances et en centre de soins de fin de vie, afin que les personnes qui y séjournent puissent voter.
  • Elle recommande aussi de créer une vitrine d’information pour les électeurs et les électrices, puisque l’information est l’un des facteurs déterminants de la participation électorale. Cette vitrine les renseignerait sur les personnes candidates, leurs priorités et leur programme électoral.
  • L’embauche de membres du personnel électoral dès l’âge de 16 ans permettrait d’élargir le bassin de candidatures potentielles et d’offrir à ces futurs électrices et électeurs une occasion de se familiariser avec le processus électoral.
  • Élections Québec recommande que l’on tienne les élections partielles à date fixe, à deux moments de l’année : au printemps et à l’automne. Le fait de connaître la date des élections facilite leur planification et leur organisation; cela permet à tous les acteurs concernés de se préparer pour l’événement de façon plus efficace et productive.
  • Au Québec, la protection des renseignements personnels est encadrée par des lois qui s’appliquent aux entreprises privées, aux ministères et aux organismes publics. Les partis politiques ne sont pas soumis à ces lois, mais ils ont accès aux renseignements personnels contenus dans la liste électorale et ils constituent des banques de données contenant des renseignements personnels. Ils devraient donc être soumis à une loi en la matière.

À propos d’Élections Québec

Élections Québec est une institution neutre et indépendante qui a pour mission d’assurer l’intégrité, la transparence et la fiabilité des élections et de promouvoir les valeurs démocratiques québécoises.

Pour en savoir plus, consultez le Rapport annuel de gestion 2018-2019 d’Élections Québec.



Catégories : CRE, DGE

Abonnez-vous à nos infolettres pour recevoir nos dernières actualités ou communiqués de presse par courriel.