Historique du taux de participation

Élections générales de 2014

Quelques données concernant les taux de participation

Les élections générales d'avril 2014 ont vu 71,43 % des électrices et électeurs inscrits se prévaloir de leur droit de vote. Il s'agit d'un recul de 3,17 %, si l'on compare au scrutin du 4 septembre 2012. Ce taux de participation s'inscrivait toutefois dans la tendance des élections des années 2000, lors desquelles les taux de participation ont été dans les 70 % (l'exception notoire ayant été le taux de 57,43 % enregistré lors de l'élection générale de décembre 2008).

Dans quatre circonscriptions, on a enregistré des taux de participation de plus de 80 %, le pourcentage enregistré dans Louis-Hébert (83,66 %) étant le plus élevé au Québec pour l'élection générale de 2014. Les trois autres circonscriptions ont été Montarville (celle qui avait connu le taux de participation le plus élevé au Québec en 2012) avec un taux de 83,17 %, Jacques-Cartier (81,18 %) et Chutes-de-la-Chaudière (81,06 %).

Trois circonscriptions, toutes situées dans le nord du Québec, ont vu moins de 60 % des électrices et des électeurs exercer leur droit de vote : René-Lévesque (59,36 %), sa voisine Duplessis (58.67 %) et Ungava, dont le taux de participation de 41,47 % a été le plus bas au Québec. Ce taux est toutefois comparable à celui de 41,62 % enregistré aux élections générales de septembre 2012. Pour une troisième élection consécutive, la circonscription de Westmount-Saint-Louis a enregistré le plus petit taux de participation (62,03 %) parmi toutes celles que l'on retrouve en milieu urbain.

Élections générales de 2012

Quelques données concernant les taux de participation

Les élections générales de septembre 2012 se sont conclues par taux de participation de 74,6 %, ce qui a représenté un redressement significatif (augmentation de 30 %) comparativement à celui du scrutin de 2008. Il s'agissait en fait du meilleur taux de participation des années 2000.

Un autre « record » des années 2000 a été battu avec le taux de participation de 87,66 % enregistré dans la circonscription de Montarville, créée lors de la réforme de la carte électorale de 2011 et qui regroupe une partie de l'ancienne circonscription de Marguerite-D'Youville, laquelle avait connu les plus hauts taux de participation des élections de 2003, 2007 et 2008. Un signe de l'augmentation du taux de fréquentation des urnes, 13 circonscriptions québécoises ont connu des taux de participation de 80 % et plus.

La circonscription d'Ungava est celle où l'on a le moins voté, le 4 septembre 2012, avec 41,62 % de participation. Il s'agit d'une augmentation de plus de 5 % si l'on compare aux élections générales de 2008, mais d'une diminution de 5 % comparativement au taux de 2007. En milieu urbain, c'est toujours dans Westmount-Saint-Louis que l'on a enregistré le taux de participation le plus bas, avec 59,44 %. C'est le deuxième plus petit pourcentage au Québec, mais il s'agit tout de même d'une augmentation de plus de 22 % en comparaison avec le taux enregistré aux élections générales de 2008.

Tableau comparatif du taux de participation
du vote par anticipation et du vote le jour du scrutin

Élections générales de 2008

Quelques données concernant les taux de participation

Les élections générales de décembre 2008 ont été marquées par un taux de participation de 57,43 %, le plus bas depuis plus de 70 ans.

Pour une troisième élection consécutive, la circonscription de Marguerite-D’Youville est celle où l’on a enregistré le taux de participation le plus élevé, avec 71,33 %. Il est à noter qu’aux élections générales de mars 2007, le taux de participation pour cette circonscription avait été de 82,63 %.

La circonscription d’Ungava a connu le taux de participation le plus bas au Québec avec 36,08 %, comparativement à 46,47 % en 2007. Presqu’à égalité, vient par la suite celle de Westmount-Saint-Louis, avec un taux de 36,70 %.

Tableau comparatif du taux de participation
du vote par anticipation et du vote le jour du scrutin

Élections générales de 2007

Quelques données concernant les taux de participation

Le taux de participation moyen pour l’ensemble des circonscriptions a légèrement augmenté s’élevant à 71,23 % en 2007 comparativement à 70,49 % en 2003.

C’est la circonscription de Marguerite-D’Youville qui, pour une deuxième élection générale consécutive, a obtenu le taux de participation le plus élevé avec 82,63 %.

Ungava est au dernier rang avec un taux de participation de 46,47 %.

Tableau comparatif du taux de participation
du vote par anticipation et du vote le jour du scrutin

Élections générales de 2003

Quelques données concernant les taux de participation

Comparativement aux élections générales de 1998, le taux de participation moyen pour la province a baissé en 2003. En effet, en 1998, le taux de participation moyen pour toutes les circonscriptions était de 78,32 %, tandis qu’en 2003, ce taux a diminué à 70,42 %. En plus du taux de participation moyen, le taux de participation le plus élevé et celui le plus bas pour les élections générales de 1998 sont également légèrement plus hauts que ceux des élections générales de 2003.

La circonscription ayant eu le meilleur taux de participation aux élections générales de 2003 est Marguerite-D’Youville avec un taux de participation de 81,93 % de ses électeurs. En contrepartie, la circonscription d’Ungava est celle où l’on a le moins voté, avec un taux de participation de 50,52 %.

Bilan des taux de participation


Élections générales de 1998

Quelques données concernant les taux de participation

Lors des élections générales de 1998, le taux de participation moyen a été de 78,32 % pour l’ensemble des circonscriptions québécoises. De plus, pour cette élection, la circonscription des Îles-de-la-Madeleine a obtenu le plus haut taux de participation : 87,57 % des électeurs ayant exercé leur droit de vote. Par contre, la circonscription de Masson a eu seulement 60,15 % de taux de participation pour cette élection générale.

Bilan des taux de participation


Élections partielles entre 1998 et 2015

Quelques données concernant les taux de participation

Pour ce qui est des élections partielles qui se sont déroulées entre 1998 et 2015, le taux de participation moyen, pour 45 circonscriptions, a été de 42,06 %. C'est la circonscription de Viau, en élection le 9 décembre 2013, qui a obtenu le taux de participation le plus bas des élections partielles au Québec pour cette période, soit 16,93 %. C'est la circonscription de Berthier, le 17 juin 2002, qui a obtenu le plus haut taux de participation, avec 65,37 % d'électeurs qui ont exercé leur droit de vote.

Bilan des taux de participation


Tableau synthèse des élections générales