Accueil > Provincial > Vote > À propos du système électoral québécois

À propos du système électoral québécois

Qui sont les acteurs du système électoral québécois?

Les électeurs

L’électeur est au cœur des événements électoraux puisque, par l’exercice de son droit de vote, il manifeste démocratiquement son opinion sur la vie politique. Il est donc le personnage central du système électoral, autour duquel gravitent tous les autres acteurs.

Au Québec, le système électoral est fondé, depuis 1940, sur le principe du suffrage universel permettant à l’ensemble des citoyens et des citoyennes d’exercer librement et secrètement leur droit de vote.

Toutes les activités des autres acteurs du système électoral sont orientées vers les électeurs, qu’il s’agisse des activités du directeur général des élections, qui doit s’assurer que les électeurs peuvent exercer librement leur droit de vote, ou de celles des partis politiques, qui sollicitent l’appui des électeurs pour faire élire des députés à l’Assemblée nationale.

Les partis politiques

Les organisations partisanes sont les véhicules principaux de la représentation des électeurs. Si ces derniers sont au cœur du processus politique durant une élection, les partis politiques sont au centre du fonctionnement de l’Assemblée nationale et du gouvernement entre deux élections. Dans le but d’occuper les postes d’autorité politique, les partis politiques accordent une grande importance à leur fonction électorale puisqu’elle leur permet d’assurer la fonction gouvernementale. Cette fonction électorale peut être définie comme l’ensemble des activités des partis politiques orientées dans le but de gagner les élections.

Le directeur général des élections

Au palier provincial, l’administration des lois électorales, qui déterminent les règles démocratiques pour assurer le bon déroulement des élections et des référendums, est confiée au directeur général des élections. L’administration non partisane des élections est donc une responsabilité d'Élections Québec. Dans l’administration publique québécoise, c’est une institution autonome. Le directeur général des élections est choisi sur proposition du premier ministre, et sa nomination nécessite l’approbation des deux tiers des députés.

Le directeur général des élections est secondé par des directeurs du scrutin qui ont la responsabilité de l’administration non partisane des événements électoraux à l’échelle de chacune des circonscriptions électorales du Québec. Les directeurs du scrutin sont nommés par le directeur général des élections après la tenue de concours publics. La durée de leur mandat est de 10 ans.